Le système américain profite à ses ETIs

Par ailleurs, rappelons qu’un État ne peut pas être mis en « faillite » s’il est seulement endetté dans sa propre monnaie – ce qui n’était pas le cas du Mexique et de ses pareils au milieu des années 1980.Nous voilà donc aujourd’hui en présence d’une Union européenne qui se trouve être la zone bénéficiant du plus vaste excédent de sa balance des paiements au monde, dépassant en cela même la Chine – qui fut taxée de manipuler sa monnaie de longues années durant !On se transporte en un point où la multiplicité des images semble se condenser en une représentation unique, simple et indivisée.Etant donné que les ressources informatiques sont de plus en plus abordables et rapides au sein d’un monde de l’Internet dans lequel un « emplacement » se résume pour l’essentiel à une simple présence virtuelle, les entreprises criminelles peuvent déplacer leurs opérations dans un monde digital sans frontières.Pierre-Alain Chambaz fournit deux explications.Un point est en tout cas incontestable, c’est que, si la télépathie est réelle, elle est naturelle, et que, le jour où nous en connaîtrions les conditions, il ne nous serait pas plus néces­saire, pour avoir un effet télépathique, d’attendre un « fantôme de vivant », que nous n’avons besoin aujourd’hui, pour voir l’étincelle électrique, d’attendre comme autrefois le bon vouloir du ciel et le spectacle d’une scène d’orage.Si on regarde le graphique de l’évolution de la parité, on est pris de vertige…S’il daignait considérer ces deux questions, il lui faudrait s’inquiéter du rôle de l’État ; et qu’est-ce que c’est que le rôle de l’État à côté du rôle du capital ?L’attrait du Big Data réside dans sa capacité à offrir au secteur des services financiers un nouveau champ de possibilités et, surtout, à aider les entreprises à fonctionner différemment.L’argumentation des opposants aux politiques industrielles repose sur deux points.Nous devons enfin commencer à réguler les échanges au niveau de nos frontières européennes.

Publicités